Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Marion Cotillard ne ressemble plus du tout à ça ! (Photos)

26 septembre 2017 à 17h45 Par Aurélie Amcn

A l’occasion de la Fashion Week de Milan, en Italie, Marion Cotillard arbore un tout nouveau look capillaire.

Le blond (platine) est le nouveau chic. Tout au long de cette année 2017, de nombreuses stars françaises et internationales ont succombé à cette tendance capillaire. Des hommes, mais aussi des femmes, tels que Justin Bieber, M. Pokora, mais aussi Cara Delevingne, Katy Perry, Shy’m, et plus récemment la chanteuse Joyce Jonathan. Cette dernière a dévoilé sa nouvelle coupe de cheveux sur les réseaux sociaux ; « un rêve d’ado », commente-t-elle même. Aujourd’hui, c’est une autre grande star française qui ose la décoloration… 

Invitée à la soirée Green Carpet Fashion organisée à l’occasion de la Fashion Week de Milan, en Italie, Marion Cotillard a affiché un tout nouveau look : sa chevelure brune est désormais blonde platine (voir photos ci-dessous). Sur plusieurs clichés publiés sur Instagram et dans la section Instastory, l’actrice de 41 ans a ainsi dévoilé sa nouvelle allure glam rock. Et autant dire que ça lui va à ravir ! D’ailleurs, ce nouveau look capillaire nettement plus rock’n’roll s’ajoute à un style vestimentaire beaucoup plus osé. Terminées les longues robes de soirées ou de gala arborées sur les tapis rouges, l’actrice française opte désormais pour une longue robe noire en dentelle transparente et une paire de bottines noires griffées Christian Louboutin. 

Il y a quelques mois, Guillaume Canet osait lui aussi le blond platine pour les besoins du film "L’amour est une fête" (2018) réalisé par Cédric Anger et avec au casting les acteurs Gilles Lellouche ou encore Camille Razat. D’ailleurs en pleine promotion de son nouveau film intitulé "Mon Garçon" de Christian Carion, l’acteur de 44 ans s’est confié, pour la première fois, sur sa vie privée avec Marion Cotillard et leurs deux enfants, Marcel et Louise. « Nous avons une de famille normale. C’est une question d’organisation. Nous ne sommes jamais loin des enfants, et on s’arrange toujours pour que l’un ou l’autre soit là », confie-t-il à nos confrères de la presse quotidienne.