Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Métropole bordelaise : les associations s'inquiètent pour les expulsés des squats

06 septembre 2019 à 16h21 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Wikimediacommons - Image d'illustration

Le Comité de défense des expulsés a écrit début août au Défenseur des droits pour dénoncer la situation et pour que cessent ces expulsions inhumaines, dit-il.

Une dizaine de personnes, issues d’associations humanitaires, a occupé hier matin une maison inoccupée au Haillan. Bâtiment qui appartient à Bordeaux Métropole et qui doit être réhabilité pour devenir une maison de quartier.

Il s’agissait de dénoncer les récentes évacuations de squats de migrants dans la métropole. Depuis mi-juillet, ce sont près de 200 personnes qui auraient été mises à la rue.

Et ce nouveau report d’audience pour le procès du squat des mères Veilleuses. La maison, située rue du mascaret, près de la gare de Bordeaux, est occupée depuis avril par une vingtaine de femmes et d’enfants, pour certaines demandeuses d’asile, qui craignent une expulsion imminente.

Entre 15 et 20 personnes étaient rassemblées ce matin devant le Tribunal d’instance. Finalement, l’audience a été une nouvelle fois reportée au 20 septembre au matin.