Nous passons sept ans de notre vie à chercher le sommeil !

WIT FM
Crédit: pexels

21 février 2018 à 5h20 par Caroline Piveteau

Quand il s'agit de trouble du sommeil, certains spécialistes parlent du « mal du siècle ». En 50 ans, les Français ont perdu une heure et demi de sommeil par nuit et les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Ces dernières années, l’incapacité de dormir est devenu un vrai fléau et prend de plus en plus d’ampleur. Même les enfants sont touchés: 40% des moins de cinq ans ont un sommeil trop léger pour leur âge, ce qui devient dangereux pour leur croissance. En France, plus de 50% des adultes souffrent de problèmes de sommeil. Le temps perdu à chercher le sommeil est considérable.


En effet, selon une étude, on subirait environ sept ans d’insomnie dans notre vie ! Sept années complètes à tergiverser dans notre lit malgré l’envie de dormir, un chiffre énorme qui inquiète les spécialistes. La perte de sommeil d’une heure et demi par Français est surtout dû aux nombreux écrans qui éclairent notre quotidien : les tablettes, les téléphones, les ordinateurs ou encore la télé. Beaucoup l’ignore encore, mais ces écrans émettent de la lumière bleue qui empêche la production de la mélatonine, l’hormone de notre corps qui aide à l’endormissement. La pression du quotidien, au travail ou à la maison avec les enfants explique aussi ce phénomène. Des situations qui peuvent parfois être source d’angoisse et de stress pour certaines personnes.


Pour combattre ces insomnies, des scientifiques font des recherches quotidiennement. En attendant de trouver le remède à ce problème, des techniques à mettre en place pour s’endormir plus facilement existent. Par exemple, aérer votre chambre est essentiel. En effet, il faut très souvent renouveler l’air pour évacuer tous les microbes. Si le sommeil ne vient pas tout de suite, essayez de penser à autre chose en vous occupant, en faisant du rangeant ou la vaisselle par exemple. Pour ceux qui ont un peu de patience, la technique du compte à rebours fonctionne plutôt bien. Et vous, pensez-vous avoir un bon sommeil ?