Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle-Aquitaine : l'acte X des gilets jaunes se prépare

18 janvier 2019 à 15h15 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Pixabay

La mobilisation ne faiblit pas dans la région, tandis que les comparutions de manifestants s'enchaînent. La femme d'un gilet jaune blessé samedi dernier doit également porter plainte aujourd'hui pour violence volontaire d’une personne dépositaire de l’autorité publique et non-assistance à personne en danger.

Une nouvelle manifestation des gilets jaunes débutera demain à 13 heures place de la Bourse à Bordeaux pour le 10acte de la mobilisation. Dans le même temps, l’ensemble des gilets jaunes de Dordogne est attendu à Bergerac. C’est la 1ère fois qu’une manifestation unitaire est organisée dans le département depuis le début du mouvement. C’est en effet à Bergerac que la mobilisation avait été la plus suivie, samedi dernier, avec 400 manifestants, contre 170 à Périgueux. Les participants sont invités à se retrouver dans un premier temps place du Foirail à 13h30. Ils devraient se rassembler ensuite devant le palais de justice, à 14 heures.

Par ailleurs, la femme du gilet jaune de Bazas dans le coma pendant 4 jours va porter plainte aujourd’hui. Ce père de famille de 47 ans, pompier volontaire depuis 20 ans dans la commune, a été touché à la tête par un tir de lanceur de balles de défense samedi dernier, pendant la manifestation bordelaise. Il avait du être placé dans un coma artificiel au CHU de Bordeaux. Il est désormais hors de danger. L’enquête de la police des polices, saisie par le préfet et le Parquet, devrait durer plusieurs mois. Une marche de soutien est organisée ce samedi matin à 9 heures à Bazas.

Et puis un gilet jaune a été condamné hier à 4 mois de prison ferme à Bordeaux. Il était poursuivi pour avoir jeté une pierre sur les forces de l’ordre sur la place Pey-Berland le 1er décembre dernier et pour avoir crevé le pneu d’une voiture de police avec un couteau le 17 novembre. L’homme avait déjà été condamné par le passé pour des faits de violence. Il a pour interdiction de participer à nouveau à une manifestation et ce, pour une durée de 3 ans.

Enfin, 1 200 000 euros, ce serait le montant de la facture globale laissée par les mobilsations de gilets jaunes à Bordeaux depuis le début du mouvement, en novembre, au terme de 9 samedis. Plus de 400 000 euros concernent les dommages infligés au réseau du tram. 160 000 euros ont été déboursés pour les travaux de voirie. Sans compter la mobilisation des équipes d’astreinte.