Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle-Aquitaine : l’ATMO scrute l’arrivée des pollens

02 mai 2019 à 13h48 Par Laure Deville
ATMO mesure ces données grâce à ses 5 capteurs situés en hauteur.
Crédit photo : ATMO NA

Vous avez le nez qui gratte et les yeux qui coulent c’est normal la saison des pollens est lancé.

En Nouvelle-Aquitaine, ATMO étudie de nombreuses informations sur la qualité de notre air. Elle récolte aussi sur 5 des 12 capteurs qui sont en place dans la région, des données sur le développement des pollens. Un relevé est réalisé chaque semaine et traité ensuite par le réseau national de surveillance aérobiologie qui peut alors émettre des bulletins d'alerte.  Julie GAULT d’ATMO Nouvelle-Aquitaine.

Écouter le podcast

Actuellement, sur Bordeaux, nous sommes à un niveau de 3/5 alors qu’à La Rochelle l’indice est de 2/5 car, en effet, plusieurs facteurs entrent en jeu. 

Écouter le podcast

Par ailleurs, des pollinariums ont été installés par l’association des pollinariums sentinelles de France. On y fait pousser les espèces présentes sur le territoire pour les scruter au jour le jour et ainsi établir des alertes plus rapidement. A l'heure actuelle, il en existe quatre en Nouvelle-Aquitaine, à Antonne et Trigonant (près de Périgueux), La Rochelle, Sainte-Feyre (près de Guéret) et Limoges.

Écouter le podcast