Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Pessac : le maire veut bannir le plastique de la vie quotidienne

02 juillet 2019 à 15h13 Par Laure Deville
Le maire Franc Raynal et Jérémie Landreau adjoint à l'environnement présentent la gourde qui sera distribuée.
Crédit photo : redaction wit fm

Le maire Franck Raynal a fait la semaine dernière un bilan des actions menées dans la ville pour lutter contre le plastique à usage unique.

L’amendement du Sénat visant à repousser l’interdiction des objets en plastique à usage unique de 2020 à 2021, adopté le 30 janvier dernier, avait  déconcerté le maire de Pessac, Franck Reynal. Il a alors décidé de montrer l’exemple et d’engager sur la commune une vaste réflexion sur le sujet avec des mesures concrètes. Désormais, toutes les manifestations qui ont lieu en collaboration avec la ville ne peuvent utiliser du plastique à usage unique

Il fallait aller plus loin. Dans les écoles qui comptent aujourd’hui 6 000 enfants à Pessac, le plastique a été banni tout comme pour  le portage de repas. « Nous revenons à des matériaux autrefois utilisés comme l’inox ». Le maire veut montrer l’exemple et cela passe par des actions symboliques. Ainsi, 1 400 gourdes en inox ont été distribuées à tous les enfants de CM2.

 

D’autres actions sont menées dans les établissements scolaires, à l’école élémentaire "le Colombier" par exemple. Les enfants ont fabriqué un "mange tout". Un gros bonhomme dans lequel régulièrement les enfants y jettent le plastique qu’ils ont ramassé dans la nature. « Les enfants mettent leur gant de super héros et vont ramasser tous les déchets trouvés près de l’école, les parents sont aussi acteurs de cette sensibilisation »,se félicite Hélène SANCE responsable de la vie des écoles de la zone alouette.

Jérémie Landreau adjoint à la mairie en charge de l’écologie nous rappelle qu’il faut jouer la sensibilisation envers le jeune public : « c’est par là que les changements auront lieu. »

 Le maire compte également interpeller Bordeaux Métropole pour poursuivre sa dynamique et venir à bout du plastique dans notre consommation. Ce sera l’occasion d’aborder le sujet le 5 juillet prochain alors que doit se tenir un comité de pilotage haute qualité de vie se tient