Covid-19 : Wit FM modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus
Insolite

Politique : ce chat est candidat aux prochaines élections municipales en France

24 février 2020 à 18h45 Par A.L.
Photo d'illustration - Rec va faire ses premiers pas (de chat) en politique !
Crédit photo : Pixabay

Pour montrer son attachement à la protection des animaux, le parti de la France insoumise a décidé de mettre un chat sur sa liste pour les municipales de mars prochain à Rennes.

Non, ce n'est pas une blague. Ce lundi 24 février, le parti politique de la France Insoumise a annoncé son intention de faire figurer symboliquement un chat sur sa liste municipale "Rennes en commun". En effet, après avoir présenté publiquement sa liste intégrale pour les prochaines élections, à l’exception d’une candidature mystère, Rennes en Commun a déclaré qu’Enora Le Pape et Jean-Paul Tual présenteront, le 25 février 2020, Rec, leur colistier, "qui a la particularité de ne pas être un être humain, mais un chat, et qui figurera symboliquement à la 60ème place de notre liste. Cette candidature, aussi inédite que sérieuse, permettra de développer un enjeu totalement occulté dans ces élections municipales : la protection animale". 

Rec en course vers les municipales

Baptisé Rec (acronyme de Rennes en commun, ndlr), le félin devra toutefois porter un patronyme bien humain et réel, Félix Boullanger, du nom du codirecteur de la campagne, afin d'éviter une invalidation de la liste par la préfecture. "C'est une candidature symbolique, comme ça se fait souvent. Même si on fait 99,9% aux municipales, il ne sera pas élu. En réalité, un être humain va prêter son nom, mais la présence du chat sur nos supports de communication permet de mettre en avant la question animale totalement ignorée dans cette campagne", a expliqué ce dernier à Ouest-France

D'autre part, sollicitée par l'association de défense des animaux L214, la liste Rennes en commun s'est engagée à créer "une délégation à la protection animale, augmenter la part de protéines végétales dans les menus dans la restauration collective, soutenir une interdiction nationale des cirques détenant des animaux sauvages et soutenir une politique de stérilisation des chats errants".