Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Régulation de vitesse sur l'A63 : comment ça marche ?

01 septembre 2017 à 11h05 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Klervi Le Cozic

Wit FM s'est rendu au centre de gestion et d'ingénierie du trafic qui gère les nouveaux panneaux installés sur l'A63 pour réguler la circulation. Reportage

Si vous empruntez l’A63, vous avez peut-être remarqués ces nouveaux panneaux qui émaillent les 25 derniers kilomètres avant d’arriver à la rocade bordelaise. Dans l’autre sens, vous les croisez sur les douze kilomètres qui précèdent la sortie pour Arcachon. Ils vous indiquent la vitesse maximale autorisée car même si vous êtes sur l’autoroute, elle n’est plus forcément de 130 km/h (ou de 110 quand il pleut). Cette portion d'autoroute a été découpée en quatre tronçons, afin d'affiner au mieux la vitesse d'un endroit à l'autre et d'éviter que celle-ci ne passe brutalement de 130 à 90 par exemple. "On évite qu'il y ait plus de 20 km/h d'écart d'un tronçon à l'autre" précise Francis Lacoste, le responsable du service d’ingénierie et de gestion du trafic, basé à Bordeaux.
Là-bas, les opérateurs ont les yeux rivés sur les écrans qui transmettent les images des caméras de vidéo-surveillance. Ils surveillent les 650 kilomètres d'autoroutes et de routes nationales du Sud-Ouest. Depuis Poitiers jusqu'au tunnel du Somport à la frontière espagnole en passant par la rocade de Bordeaux. 
Depuis le 22 août, de nouveaux écrans ont fait leur apparition dans la salle de contrôle. Ils affichent la régulation dynamique des vitesses sur ce fameux tronçon de l'A63. "C'est un endroit très perturbé sur les 25 derniers kilomètres car on approche de la rocade, il y a beaucoup d'échangeurs et des aires de repos très importante dont celle de Cestas" détaille Francis Lacoste. Il y a désormais 8 panneaux dans le sens sud-nord, c'est-à-dire Bayonne/Bordeaux, et trois autres dans l'autre sens. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre du dispositif Aliénor 2 : "Nous avions déjà mis cinquante panneaux sur les routes qui entourent la rocade pour annoncer ce qui s'y passe" ajoute le responsable du service d’ingénierie et de gestion du trafic.
Francis Lacoste explique comment fonctionnent ces panneaux :

Écouter le podcast

Aux râleurs qui préféreraient voir la construction d'une troisième voie, Francis Lacoste répond "solution douce" : "Les travaux d'élargissements c'est une chose, mais dans l'immédiat, ça fait partie des solutions douces. L'infrastructure que nous avons est comme elle est, sa capacité est limitée mais grâce à ce système, nous pouvons écouler un peu plus d'usagers en essayant qu'ils gagnent du temps. C'est un peu paradoxal mais finalement on les fait ralentir pour que ça s'écoule mieux. Du coup, on espère améliorer la sécurité car le conducteur sera moins surpris par des freinages brutaux". Francis Lacoste évoque aussi un intérêt environnemental. "Cet axe est très fréquenté par les poids-lourds, ce dispositif permettra de faire des gains sur la pollution car quand ils freinent, ralentissent et redémarrent, généralement ça pollue."