Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Réouverture des coiffeurs : ce qui va changer pour vous

06 mai 2020 à 17h21 Par Bertrand Loppin
Dès le 11 mars, vous pourrez retourner chez votre coiffeur.
Crédit photo : pxhere

Les salons de coiffures vont pouvoir rouvrir à partir du 11 mai. Toutefois, plusieurs mesures sanitaires devront être respectées. Ces dernières pourraient avoir des conséquences sur les tarifs pratiqués.

Après deux mois de confinement, vous êtes nombreux à attendre ce moment : retourner chez votre coiffeur pour vous refaire une tête présentable. Selon une étude réalisée par Harris pour Loréal, 59% des français souhaitent se faire couper les cheveux dès la semaine qui suit le déconfinement. Cela sera possible à partir de lundi, mais à condition de respecter plusieurs règles sanitaires strictes. Les professionnels de la coiffure ont mis en place plusieurs mesures afin de pouvoir recevoir la clientèle en toute sécurité.

Ainsi, chaque client qui entrera dans un salon devra se laver les mains avec du gel. Il devra également porter un masque. Votre coiffeur devra, lui aussi se laver les mains entre chaque client. Il portera un masque, et des lunettes ou une visière. Les salons de coiffure devront fournir à chaque client un peignoir à usage unique ou lavable à 30 degrés minimum avec une lessive désinfectante. De plus, une distance d'un mètre minimum devra être respectée entre les postes de coiffure. Enfin pour gérer au mieux le flux de clientèle, il est recommandé aux exploitants de salon de coiffure de privilégier de prendre les clients uniquement sur rendez-vous.

Gel hydroalcoolique, masques, linges à usage unique,… Le respect de ces nouvelles mesures sanitaires a un coût. Ce dernier risque de se répercuter sur le prix de votre coupe. Une hausse de tarif de 2 à 3 euros est à craindre. Certains coiffeurs choisiront d’assumer ce surcoût, d’autres le reporteront sur leurs clients. Autres mauvaises nouvelles, la situation sanitaire va aussi changer vos petites habitudes. Plus question de feuilleter un magazine dans lequel un client précédent aurait pu laisser quelques traces de virus. Oubliez également le petit café parfois offert.