Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Rugby : l'UBB remonté contre la jauge de 1 000 personnes en Gironde

15 septembre 2020 à 07h21 Par Nicolas Bourboin
En cas de "huis clos", Laurent Marti redoute le "dépôt de bilan".
Crédit photo : Pixabay - image d'illustration

Laurent Marti critique vivement les nouvelles règles sanitaires annoncées hier par la préfecture de la Gironde pour endiguer la propagation du Coronavirus. Parmi elles : l'abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les stades notamment.

C'est un nouveau coup dur pour Laurent Marti, le président de Bordeaux-Bègles (UBB) qui dénonçait déjà la précédente jauge à 5 000 personnes. La préfecture de la Gironde a décidé, ce lundi 14 septembre, d'abaisser à 1 000 le nombre maximum de personnes pouvant assister à des évènements publics.

Des mesures inappropriées ?

Très remonté, Laurent Marti estime que "ces mesures ne sont pas appropriées". Dans le journal Sud Ouest, ce dernier affirme que "les 4 000 spectateurs qui ne viendront pas au stade seront plus en danger entre eux, dans les bars. Quand tu aimes le rugby, tu le regardes entre amis, en famille ou dans les bars, le plus souvent sans penser à respecter les gestes barrières". 

L'avenir économique du club menacé ?

Déjà, le mois dernier, le club s'inquiétait des limitations de public, lui qui est habitué à accueillir 24 000 spectateurs en moyenne pour ses matchs au stade Chaban-Delmas. En cas de "huis clos", Laurent Marti va même jusqu'à redouter le "dépôt de bilan".