Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Un canular sur les réseaux sociaux tourne très mal dans le Médoc

03 avril 2017 à 04h57 Par Rédaction

par Diane Charbonnel

LA FIN D UN PROCES DE 6 JOURS AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE BORDEAUX

22 prévenus comparaissaient pour vols, recels et trafics en tout genre de 2011 à 2013 partout en France et notamment en Gironde et en Dordogne. Ils ont finalement été condamnés à des peines de 8 mois à 9 ans de prison, 9 ans pour le chef du gang. Soupçonné d’être en lien avec la mafia russe ce qu’il a nié tout au long du procès.

LA CHARCUTERIE BORDELAISE VA T ELLE METTRE LA CLE SOUS LA PORTE ?

Ses 60 salariés n’ont toujours pas été payés plus d’un mois après cet incendie qui a totalement détruit l’entreprise de Villenave D’Ornon. La faute aux assurances qui bloqueraient le dossier selon la direction. L’entreprise se retrouve aujourd’hui devant le tribunal de commerce de Bordeaux qui pourrait prononcer la liquidation. Les salariés espèrent une offre de reprise d’une société implantée à Toulouse. Et avec qui la charcuterie bordelaise est en contact depuis plusieurs mois.

IL AVAIT INVENTE LA MORT D UN GENDARME DE MACAU DANS LE MEDOC SUR LES RESEAUX SOCIAUX

C’était en janvier denier, la fausse nouvelle avait été partagée près de 5 000 fois. C’est le gendarme sensé être mort pendant une intervention qui a lui même porté plainte. L’auteur présumé du post a vite été identifié, un jeune de 20 ans, qui avait effectué un stage dans la gendarmerie. Interpellé fin janvier. Il se serait montré particulièrement violent avec les forces de l’ordre. Il a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour violences. Il sera convoqué plus tard pour divulgation de fausse nouvelle.