Un "faux prêtre", ancien candidat de Secret Story, aurait officié dans un crématorium

WIT FM
Photo d'illustration
Crédit: Pixabay

22 janvier 2021 à 12h40 par A.L.

Stupeur au crématorium de la Seyne-sur-Mer dans le Var. Laurent Lenne, un ancien candidat de l'émission "Secret Story", a officié en tant que « Père Laurent » alors qu'il n'appartient pas à l'Église catholique.

Ce mardi 19 janvier, le diocèse de Fréjus-Toulon a dénoncé ce qu'il appelle "une tromperie". En effet, ce dernier accuse un faux prêtre d’officier de temps à autre au crématorium de La Seyne-sur-Mer, dans le Var, alors même qu’il n’est pas reconnu par l’Église catholique. Cet homme serait membre de l’église apostolique et œcuménique, une organisation chrétienne fondée en 1945 au Brésil et méconnue en France. Ne reconnaissant pas le Pape, cette organisation accepte "notamment le mariage des prêtres, l’ordination sacerdotale des femmes, les divorcés-remariés ou les personnes LGBT", précise Var-Matin qui relate cette histoire.

Un ancien candidat de Secret Story

D'après le quotidien régional, il s'agirait de Laurent Lenne, un ancien candidat de l'émission Secret Story diffusée sur TF1 en 2008. Ce dernier est considéré comme un "faux prêtre" car il n'est pas "membre du clergé de l’Église catholique romaine et n’est pas reconnu par cette dernière", comme l’affirme Monseigneur Dominique Rey, évêque de Toulon-Fréjus.  Selon lui, les célébrations réalisées par Laurent Lenne sont "potentiellement trompeuses pour les personnes endeuillées". L'évêque précise néanmoins que si chaque famille peut faire appel à n’importe qui pour célébrer des obsèques, il faut que celle-ci soit avertie des qualités du candidat. "Ce qui relève de la tromperie, c’est quand certaines familles souhaitent faire appel à quelqu’un de l’Église et qu’elles sont redirigées vers une personne qui n’y appartient pas", a déclaré le religieux.

"Depuis tout petit, Laurent a toujours voulu être prêtre mais plaide pour une tolérance plus grande. Ce qu'il n'a pas trouvé dans l'église traditionnelle. Au crématorium, tout le monde est au courant qu'il officie. Il ne s'est jamais caché et les gens sont très attachés à lui", a confié une proche de Laurent Lenne. "La confusion entre l'Eglise catholique romaine et cette organisation peut avoir des répercussions. Les sacrements prononcés ne seraient pas considérés comme valides pour l'Eglise. Ce qui peut flouer les personnes", a de son côté rétorqué le diocèse qui a adressé un courrier au crématorium en question et a prévenu les autorités locales.