Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Un OVNI apparaît en Chine et terrifie la population (vidéo)

13 octobre 2018 à 18h45 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : Pixabay

Un Objet Volant Non Identifié s’est invité dans le ciel d’une région chinoise, le nappant d’une étrange lumière et d’une fumée inexpliquée.

Nous ne sommes pas encore le soir d’Halloween, pourtant de nombreux Chinois ont eu la peur de leur vie dans la nuit du 11 au 12 octobre. La source de cet effroi ? Un OVNI !

Il n’y a pas de fumée sans OVNI

Dans les régions chinoise de Beijing, de Chongqing, du Shanxi et de la Mongolie intérieure, c’est bien la stupeur qui a envahi les habitants alors qu’un étrange phénomène se déroulait sous leurs yeux. Vers 18h45 heure locale, une curieuse lumière apparaît dans le ciel, suivie d’une longue fumée. Les premières images montrent un objet virevoltant dans le ciel au grès d’une trajectoire bizarre. Les témoignages n’hésitent alors pas à parler d’un OVNI. Les images filmées ce soir-là sont à même de se poser sérieusement la question.

Sur le site de micro-blogging Weibo, les Chinois annoncent alors la nouvelle "Les extraterrestres arrivent !".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C'est l'actu ! (@cestlactu) le

Interrogé par nos confrères du Dailymail, l’expert en OVNI Nigel Wilson a sa petite idée sur l’origine de ce phénomène. Il a expliqué que les images faisaient penser à la trace d'un moteur de fusée, similaire au phénomène observé après le lancement d'une fusée SpaceX Falcon 9.

Dans les deux cas, il s'agit de lancements de nuit où les gaz d'échappement de la fusée sont très spectaculaires et peuvent facilement faire penser à un OVNI.

Il est donc plus probable que ce soit une démonstration de l'armée chinoise en train de tester un avion hypersonique secret, plutôt qu’un vol extra-terrestre. Dommage, mais il faut reconnaitre que les images sont tout de même assez jolies.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C'est l'actu ! (@cestlactu) le