Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Une journaliste compare son collègue noir à un gorille en plein direct (video)

28 août 2019 à 16h15 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Sur une chaîne télé de l'Oklahoma, aux États-Unis, une journaliste a fait une remarque raciste en comparant son collègue noir à un gorille.

La journaliste se rappellera désormais qu'il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler... Cette présentatrice blanche de journal télévisé local aux États-Unis a comparé en direct son co-présentateur, un Afro-Américain, à un gorille montré à l'antenne, a rapporté ce mardi 27 août, le média NBC News. En effet, jeudi 22 août dernier, la chaîne locale KOCO d'Oklahoma City diffusait des images d'un bébé gorille lors d'un reportage sur un zoo local. La journaliste Alex Housden s'est alors tournée vers son collègue Jason Hackett et lui a dit "il te ressemble un peu". Si sur le moment, le présentateur noir n'a pas semblé s'offusquer de cette remarque, répondant en rigolant "Oui, c'est vrai en fait !", cette scène a tout de même fait un véritable scandale sur les réseaux sociaux, poussant l'animatrice à faire son mea culpa en plein direct, en larmes.

"Je veux m'excuser, pas seulement auprès de mon collègue Jason, mais auprès de toute notre communauté. J'ai dit quelque chose hier qui était maladroit, inapproprié et qui a blessé des gens", a confié l'Américaine, très émue. "Je veux te dire, du fond de mon cœur, que je m’excuse pour ce que j’ai dit. Je sais que ce n’était pas bien et je suis vraiment désolée", a-t-elle adressé à son collègue. Ce dernier a accepté les excuses de celle-ci en soulignant notamment que son acolyte était également l'une de ses meilleures amies. Néanmoins, il a ajouté avoir été blessé par la remarque d'Alex Housden. "La leçon à retenir, c'est que les mots comptent. Nous sommes en train de devenir un pays plus diversifié et il n'y a aucune excuse. (...) Nous devons avoir conscience du passé de chacun d'entre nous et des mots qui font du mal", a-t-il déclaré. Les internautes, n'ont pas semblé quant à eux convaincus par les excuses de la journaliste. "Pourquoi n'a-t-elle pas été virée sur-le-champ ?", s'est offusquée une téléspectatrice.

En effet, ce regrettable incident apparaît alors que les États-Unis connaissent actuellement un climat de tensions raciales accrues à la suite d'une série de remarques du président républicain Donald Trump, notamment à l'encontre de parlementaires de l'opposition démocrate.