Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Vive émotion après la mort d’un gendarme en Gironde

06 février 2018 à 12h09 Par Laure Deville
Crédit photo : @flickr

Le jeune de 15 ans a dévoilé plus d'informations à l’issue de sa garde à vue.

Le parquet de Bordeaux vient de donner de nouveaux éléments concernant la mort du gendarme de 46 ans, dimanche sur la départementale 3 à Salles. L’agent a succombé à ses blessures cette nuit.

Aucune trace d’alcool ni de stupéfiant n’a été retrouvée sur l’adolescent. Lors de sa garde à vue, il a avoué savoir qu’il n’avait pas un deux roues homologué et qu’il n’a pas tenté d’éviter le gendarme. D’ailleurs sur place, les enquêteurs n’ont pas constaté de traces de freinage, les témoignages confirment également les faits. L’adolescent possédait ce 50cm3 depuis décembre dernier.

Une information judiciaire a été ouverte pour homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique. Un mandat de dépôt a été requis contre le garçon. En attendant, l’émotion est encore vive ce matin chez les gendarmes qui sur leurs réseaux sociaux ont affiché un brassard noir. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a aussi salué ce gendarme de 46 ans mort dans l’exercice de ses fonctions.