Nouvelle-Aquitaine : 23 entreprises de la région au CES de Las Vegas

16 entreprises de la région débutent 2022 au CES de Las Vegas.
16 entreprises de la région débutent 2022 au CES de Las Vegas.
Crédit: Wit FM - C.E

3 janvier 2022 à 15h01 par Clara Echarri

Le CES de Las Vegas ouvre ses portes ce mercredi 5 janvier, malgré la pandémie. 23 entreprises néo-aquitaines se sont rendues sur place.

CES. Ce sigle vous est peut-être familier. Le plus célèbre salon grand public dédié aux produits high-tech et à l'innovation numérique a lieu chaque année à Las Vegas. Après une édition 2021 virtuelle, il est de retour en présentiel mais raccourcit d'une journée, Covid oblige. Il a donc lieu du 5 au 7 janvier, avec moitié moins d'exposants : environ 2200 cette fois-ci. 

D'ailleurs, face à la recrudescence des cas de Covid, notamment liée au variant Omicron, de nombreux mastodontes ont annulé leur venue : Amazon, Google, Microsoft, Intel... et ceux qui ont décidé d'être sur place ont fortement réduit leur présence. Mais parmi tous les exposants, on trouve... 16 entreprises de Nouvelle-Aquitaine. 

Elles ont ainsi intégré la délégation française : 18 d'entre elles ont d'ailleurs un stand pour présenter leur innovation. Parmi les sélectionnés, on trouve des "anciens", déjà venus au salon, mais aussi des petits nouveaux, comme My Eli

Sa fondatrice Ludivine Romary a reçu l'Innovation Award 2022 : elle vient donc récupérer son prix à Las Vegas. Grâce à cette victoire, son produit sera exposé dans le salon pendant deux ans. Mais justement, quel est ce produit ? "My Eli est un bracelet connecté créé pour alerter et rassurer."

Un capteur est caché dans le dôme du bijou mixte, qui peut être porté aussi bien par les enfants que par les adultes. "Un clic permet d'alerter, de dire que je suis en danger : je subis une agression, je suis tombée...". Un sms personnalisé est alors envoyé aux personnes de confiance préalablement enregistrée sur l'application liée au bracelet. Selon l'option du bijou, il peut déclencher une alarme pour repousser un agresseur, ou lancer un enregistrement, qui se retrouve direct dans l'appli. 

"Deux clics, c'est pour rassurer, dire que je suis bien rentrée. Home safe, bien arrivée... ça remplace tous les petits messages que l'on peut faire dans ce genre de situation" explique sa fondatrice. Le bijou peut par exemple convenir aux enfants qui vont à l'école seuls, aux ados qui vont à leur première soirée, aux personnes atteintes de certaines maladies ou aux personnes qui rentrent tard le soir par exemple, notamment les femmes seules.