Nouvelle-Aquitaine : le plan baïnes déclenché cet été sera reconduit

Bassin d'Arachon
Les baïnes ont fait 13 mort en Nouvelle-Aquitaine cette année.
Crédit: Pixabay

6 octobre 2021 à 17h11 par Clara Echarri

La préfecture maritime de l'Atlantique a tiré le bilan de sa saison estivale. Des actions de prévention se sont multipliées, notamment dans le Sud-Ouest, où il y a eu moins de noyades

Après la saison estivale, l’heure est au bilan pour la préfecture maritime de l’Atlantique. Cet été, les actions de prévention et de sécurisation des activités nautiques se sont multipliées. Avec d'abord les Journées de Sécurité des Loisirs Nautiques, organisées notamment sur le Bassin d'Arcachon. 

Sur toute la façade Atlantique, 1530 contrôles ont été réalisés, avec 433 infractions relevées. Hélène Chancel-Lesueur, déléguée à la mer et au littoral de la Gironde, détaille les opérations effectuées en Nouvelle-Aquitaine : "il y a eu 37 retraits de permis bateau. Généralement on tourne plutôt autour d'une vingtaine. Avec la fin du confinement, les gens se sont vraiment relâchés". 

Moins de vigilance, et donc plus de risques d'accident : "une sortie en mer, ça se prépare. La plupart des interventions en mer ont lieu parce que le matériel, défectueux, n'a pas été vérifié". 

Pendant l'été, un plan de prévention des noyades liées aux baïnes a également été mis en place : 350 panneaux installés sur les côtes, messages audios d'avertissement... Martin Guespereau, préfett délégué à la défense et la sécurité de la zone Sud-Ouest, appelle à la responsabilité : "il y a eu 13 morts par noyade en Nouvelle-Aquitaine à cause des baïnes. Aucun des 13 ne se baignait entre les drapeaux. Aucun ne se baignait sur les horaires de surveillances". 

C'est certes 35% de moins que les autres années, mais c'est un chiffre conséquent Sans compter la météo, peu clémente, qui n'a pas incité les vacanciers à se baigner. "Cette année, les sauveteurs ont secouru 1055 personne. C'est un chiffre qui fait peur. Il faut que les gens prennent conscience du danger et n'aillent pas se baigner dans ces conditions".

Les messages de prévention seront de nouveau diffusés l'année prochaine. Objectif : avertir le plus de plaisanciers possibles, et notamment les touristes, peu habitués au phénomène des baïnes. 

 

I