Bordeaux : il va faire trois triathlons en trois jours, pour sensibiliser au don du sang

Jérôme Valès
Jérôme Valès a été sponsorisé par EdenAuto, à Bruges.
Crédit: Wit FM - C.E

1er octobre 2021 à 16h32 par Clara Echarri

Pour sensibiliser au don du sang et de moelle osseuse, Jérôme Valès va participer à trois triathlons sur trois jours consécutifs. Il met ainsi en lumière l'association "Emma, une force, un combat".

Vous aviez peut-être entendu parler de ce sportif qui a couru 40 marathons en 60 jours. Jérôme Valès avait réussi cet exploit cet été, et pour la bonne cause : il sensibilise ainsi au don du sang et de moelle osseuse. Ces défis, il les réalise pour pour l’association Emma, une force, un combat. Emma était une camarade des filles de Jérôme, décédée à 16 ans d’une leucémie.

Cette fois, pas de marathon, mais trois triathlons... en trois jours. Sur l'évènement de triathlon "le Frenchman", qui a lieu à Hourtin ce vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 octobre, Jérôme Valès a décidé de participer aux trois épreuves. Sponsorisé par le magasin EdenAuto de Bruges, qui lui offre les dossards, il voit là une occasion de mettre en lumière l'association. "Le don du sang et de moelle osseuse manquent de personnes pour sauver des vies. Si on avait eu ça pour Emma, ça aurait pu la guérir". La jeune fille avait certes reçu un don, mais que son corps a rejeté. 

"C'est une force supplémentaire, c'est ça qui me pousse à chaque fois à faire ces défis là" explique Jérôme Valès. Il fera d'ailleurs la partie "course" de ses triathlons avec la photo d'Emma dans le dos. 

Trois distances l'attendent : le format M, soit la distance olympique; le format XXL, dit IronMan, et le format L, "half IronMan". "Pour le M le vendredi, on commence avec 1500 mètres de natation, 40km de vélo et 10km de course à pied. Le XXL c'est 3800m de natation, 180km de vélo et un marathon, soit 42,195km. Enfin, je termine avec le L le dimanche, 1900m de natation, 90km de vélo et 21km de course à pied, un semi-marathon".  

Pas d'entraînement particulier pour le sportif, qui pourra compter sur sa grande force mentale. Un nouveau défi qui en inspirera peut-être certains pour le don du sang ou de moelle osseuse. 

I