Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute éco : coronavirus et arrêt maladie

12 mars 2020 à 06h00

Que se passe-t-il si l’un de vos proches ou vous-même êtes touchés par le coronavirus, et que vous ne pouvez plus travailler ? Jean-Baptiste Giraud apporte la réponse...

Si vous êtes salarié, l’équation est simple : même si vous n’êtes pas malade, dans certains cas, vous pouvez, et même vous devez, rester à la maison. Cela vaut si vous êtes susceptible d’avoir été en contact avec une personne malade, ou si vous devez garder un ou des enfants à domicile. L’arrêt de travail, délivré sans difficulté par un médecin (même par le biais d’une téléconsultation) sera de deux semaines.

Mais que se passe-t-il si vous êtes indépendant, ou encore, autoentrepreneur ? Et bien le gouvernement vient de changer les règles dans un décret.

Que vous soyez malade, susceptible d’avoir été contaminé, ou encore garde d’enfant à domicile, vous avez droit à une prise en charge par la Caisse Nationale d’assurance maladie, et à ce titre, vous pourrez toucher des indemnités compensatrices d’arrêt de travail.

Cette prise en charge d’une durée de 20 jours maximum se fera sans condition d’ouverture de droits, c’est-à-dire, sans un minimum de cotisation ou d’ancienneté dans le système.

Précision utile : l’arrêt-maladie “coronavirus” ne vous interdit pas pour autant de travailler, du moment que vous restez confiné à votre domicile.

Sachant que les administrations risquent d’être engorgées, si vous êtes concerné, ne traînez pas à envoyer votre demande. Et envoyez un dossier complet du premier coup. Sinon, votre prise en charge risque de trainer en longueur, et le versement des indemnités aussi...