Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : la solution « vélo électrique »

25 août 2020 à 06h45

A l’occasion de cette rentrée vous serez peut-être tenté d’aller travailler, d’aller à l’école, d’aller à la fac, ou d’aller faire vos courses en vélo.

Le vélo est en effet idéal pour respecter le plus possible la distanciation physique, et c’est aussi un excellent moyen de faire des économies : pas d’essence à mettre dans le réservoir, pas d’assurance à payer, pas de parking ou de contraventions non plus.

Seulement voilà, ce genre de bonnes résolutions, prises avec toujours plein d’entrain en début d’année, a tendance à s’étioler assez rapidement. Au premier coup de froid, au premier coup de bourre, on bascule sur l’ancien mode de transport, qui risque bien de redevenir l’habituel, voire le permanent.

Heureusement, il y a un moyen d’éviter ça : il s’appelle "vélo électrique". Si vous n’avez encore jamais circulé en vélo électrique, demandez à un ami de vous prêter le sien quelques heures, ou allez en essayer un dans un magasin de sport. Certains font même un prêt gratuit pour la journée. Vous serez épaté de voir à quel point tout devient simple avec un moteur électrique sous les fesses. 

Alors, oui, le vélo électrique coûte encore un peu cher, mais les choses ont quand même énormément changé. En grande surface, voire, en centre auto, on en trouve à 400 euros, qui font très bien le boulot.

En prime, en fonction de l’endroit où vous habitez, vous pouvez bénéficier d’une aide. En région Ile-de-France, elle atteint 500 euros. Même chose pour Lyon Métropole. Plein de villes ou de communautés de communes accordent également une aide, allant de 150 à 500 euros.

Attention : ces aides ne dépassent jamais 50 % de la valeur du vélo, et parfois, elles sont plafonnées à 40, 30, ou 25 %. Il n’empêche : le calcul est vite fait. Si vous parcourez seulement 10 kilomètres par jour en voiture, le vélo électrique vous fera économiser au moins 300 euros en une année. N’oubliez pas : charger sa batterie ne coûte que quelques centimes.