Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : les couacs de la CSG sur les retraites

21 septembre 2020 à 06h45

Je m’adresse aujourd’hui à nos auditeurs à la retraite et, bien entendu, à leurs proches qui les aident souvent à naviguer dans les méandres administratifs.

Vous vous souvenez sans doute que les pensions de retraite avaient vu le taux de CSG auquel elles sont soumises augmenter, il y a deux ans. C’est une des étincelles qui avaient allumé l’incendie des Gilets Jaunes. 

Pour calmer leur colère, le gouvernement avait rétro-pédalé, et annoncé un retour à la situation d’avant pour des millions de retraités, c’est-à-dire à une exonération totale, ou bien à un taux de CSG réduit.

Malheureusement, dans un monde où l’informatique est reine, il semblerait que les fonctionnaires de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse aient un peu trop fait confiance à leurs feuilles de calculs et à leurs algorithmes. Bien malgré eux, depuis le 1er janvier, plusieurs centaines de milliers de retraités n’ont pas assez cotisé à la CSG.

Le pot-aux-roses ayant été découvert au cœur de l’été, certains ont commencé à recevoir des courriers de l’administration, leur demandant... de payer ce qui ne leur avait pas été prélevé sur leur pension de retraite. Une petite somme puisque, cumulées sur 7 ou 8 mois, les cotisations “oubliées” ont atteint en moyenne 190 euros.

Si vous êtes concerné, directement ou indirectement, soyez rassurés. La CNAV ne vous réclamera pas ces sous. Si vous avez reçu un courrier en ce sens, n’en tenez pas compte. Maintenant, il faut juste espérer que les algorithmes ne vont pas se venger en prélevant trop de CSG en guise de rattrapage dans les prochains mois...