Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : les limitations d'Amazon

15 avril 2020 à 06h45

Bonjour à tous,

Amazon doit cesser de livrer tout et n’importe quoi à ses clients. Ou, plus exactement, se limiter à la seule vente et livraison de produits d'hygiène,  de soins, ou encore, alimentaires...

C’est une décision de Justice tombée hier qui impose à Amazon ce régime plus que sec. Avec à la clef une astreinte d'un million d’euros par jour, si le leader du e-commerce ne respecte pas les restrictions qui lui sont imposées.

A l’origine de cette décision, une intersyndicale de salariés de l’entreprise, qui estime que la sécurité des salariés n’est pas suffisamment assurée par le géant américain. Le tribunal leur a donné raison, mais n’a pas pour autant ordonné la fermeture des entrepôts.

Soyons clairs : ll n’y a pas lieu de se réjouir de cette mise à l’arrêt forcé du numéro 1 du e-commerce français. Depuis un mois, il a permis à des millions de ses clients de trouver l’article dont ils avaient besoin, et qu’ils ne pouvaient pas de procurer ailleurs, ou difficilement.

La décision est d’autant plus absurde qu’elle ne concerne qu’une seule entreprise : ses concurrents e-commerçants ne sont pas, pour l’instant, concernés par cette décision. 

Evidemment, la crise que nous traversons donne un avantage majeur, pour ne pas dire indécent, aux cybermarchands. Mais ce n’est pas en empechant ceux qui peuvent encore travailler de le faire que l’on pourra relancer l’activité économique.. 

Maintenant, il y a fort à parier qu’Amazon fera appel et donnera des gages de sécurité à la Justice et à ses salariés. En attendant. si vous avez des commandes en attente, elles devraient normalement arriver : la décision de justice n’est pas rétroactive. 

A demain.