Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : Ne prenez pas les indicateurs économiques pour argent comptant

09 octobre 2020 à 06h45

Depuis des mois, vous entendez quasiment tous les jours tomber des chiffres à la radio. Des chiffres destinés à tenter d’expliquer ce qui se passe, tant sur le plan sanitaire, que sur le plan économique.

Mais on l’a vu avec le coronavirus : il a fallu changer plusieurs fois d’indicateurs, ou encore de méthode de calcul, parce qu’ils n’étaient pas satisfaisants. Et aujourd’hui encore, on navigue en grande partie à vue.

Et bien, c’est un peu pareil pour les indicateurs économiques. Il faut, là aussi, apprendre à prendre du recul.

On nous a dit par exemple que l’activité économique avait chuté de près de 14 % en France, au deuxième trimestre. Du jamais-vu depuis la Seconde Guerre mondiale.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’une grosse partie de ce chiffre est totalement estimée, simulée, pour ne pas dire, inventée.

En effet, quand on calcule l’activité économique, en France, on intègre aussi tous les services publics. Or, comme une large partie ne produisent pas de biens ou de services, on a décidé de simuler leur contribution au Produit Intérieur Brut, le fameux PIB. Résultat : la fermeture des écoles, l’arrêt des tribunaux, la baisse de l’activité de la police, tout cela a été comptabilisé dans la baisse du PIB.

A l’inverse, on nous dit que l’activité a rebondi de 16 % depuis le mois de juin. Tout va bien, est-on tenté de penser. Mais là encore, il y a un biais mathématique. Le rebond est de 16 % par rapport au trimestre précédent, en recul de 14 %. En réalité, le dernier trimestre a donc rattrapé une partie du retard, du déficit, mais pas tout.

Pensez bien à tout cela la prochaine fois que vous entendrez des bons, ou des mauvais chiffres.