Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

La Minute Eco : Téléchargement illégal… est-ce encore nécessaire ?

31 août 2020 à 06h45

A l’heure de la banalisation des plateformes de vidéo à la demande, comme Netflix, Amazon Prime Vidéo ou Disney, on en oublierait presque que tous les jours, des millions de films, de dessins animés et de séries sont téléchargés illégalement, un peu partout dans le monde.

Vous avez sans doute entendu parler des piètres résultats de l’HADOPI - la haute autorité contre le piratage - qui n’a jamais vraiment rien empêché, ni fait vraiment condamner personne. Mais cela ne doit pas vous faire oublier qu’il y a quand même un vrai risque à détenir chez soi, sur son ordinateur, des centaines de films téléchargés illégalement.

Soyons plus précis : ce n’est pas les détenir qui est risqué juridiquement. S’ils sont sur un disque dur, que vous branchez de temps en temps sur votre télévision pour les regarder, vous ne vous ferez pas attraper. En revanche, si vous les laissez sur un coin de votre disque dur, et qu’un logiciel de partage reste actif dans un coin, alors, vous pourriez avoir des ennuis un jour.

Ce n’est pas HADOPI qu'il vous faut craindre, mais les policiers et les gendarmes qui sont en ce moment engagés dans une vaste opération internationale de démantèlement du piratage de films et séries. La semaine dernière, des dizaines de serveurs et de sites associés ont été démantelés par les forces de l’ordre dans une vingtaine de pays occidentaux, et les arrestations ne font que commencer. 

En réalité, désormais, avec les plateformes de VOD, pirater les films, ce qui s’apparente souvent à une sorte de collection, n’a plus vraiment de sens. D’autant plus que pour l’instant, toutes les plateformes de VOD tolèrent le partage de mots de passe. Utiliser un compte Netflix à 2, 3, 4 familles ou bandes de copains est bien plus malin que de risquer des ennuis avec la Justice.