Santé : un soignant non vacciné sanctionné par le tribunal de Bordeaux

La quasi totalité des soignants se sont pliés à l'obligation vaccinale
La quasi totalité des soignants se sont pliés à l'obligation vaccinale
Crédit: CC0 - photo d'illustration

30 septembre 2021 à 10h29 par Matthieu Morin

Un agent hospitalier de Blaye n'a pas voulu se faire vacciner

Ils sont encore quelques centaines de soignants en Gironde selon les derniers chiffres de l’Agence Régionale de Santé à ne pas vouloir se soumettre à l’obligation vaccinale. Certains arrêtent leur activité ; d’autres sont suspendus par leur direction. C’est le cas pour un salarié au centre hospitalier de Blaye, adjoint des cadres, qui a demandé ce mois-ci au tribunal de Bordeaux sa réintégration immédiate. Selon les infos de Sud-Ouest, cet agent s’est justifié en expliquant que sa suspension ne lui permettait plus de subvenir aux besoins de sa famille, son épouse ayant elle aussi été suspendue.

 

Pas de vaccin, pas de travail

 

Vendredi dernier le 24 septembre, le tribunal de Bordeaux s’est penché sur l’affaire. L’agent hospitalier plaidait une grave atteinte à la liberté de travail mais le juge lui a rappelé la loi du 5 août 2021 sur l’obligation vaccinale des soignants (entre autres) contre le Covid-19. Certaines professions avaient jusqu’au 15 septembre pour se mettre en règle, ce qui n’a pas été le cas pour cet agent blayais. Il aurait réfuté les sanctions et clamé une atteinte à ses libertés fondamentales.

 

Le tribunal de Bordeaux devrait rendre d’autres verdict dans le même genre, d’après Sud-Ouest, une vingtaine de dossier liés à l’obligation vaccinale attendent les juges.

I