Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Ambulanciers, ils avaient escroqué un million d'euros à la Sécurité Sociale !

20 juin 2017 à 16h54 Par Rédaction

Un couple d'ambulanciers du Médoc a été condamné ce lundi à 12 et 18 mois de prison pour avoir escroqué la Sécurité Sociale. Le préjudice est estimé à un million d'euros.

Ils roulaient en Porsche Cayenne et possédaient une cave de près de 1 500 bouteilles. Ce couple d’ambulanciers installé à Lesparre-Médoc a mené la belle vie pendant près de cinq ans. À deux, ils réussissaient à s’assurer un revenu mensuel compris entre 10 000 et 15 000 euros. Des revenus trois fois plus élevés que la moyenne régionale.

C’est d’ailleurs leur train de vie qui a attiré l’attention des enquêteurs. Ils vont très vite s’apercevoir que le couple de quadragénaires travaillait, certes beaucoup, mais avait aussi mis au point quelques combines pour gagner plus d’argent. Il leur suffisait de surcharger les prescriptions médicales des médecins pour être mieux remboursés par la Sécurité Sociale.

Les ambulanciers perçoivent plus ou moins d’indemnités selon le mode de transport prescrit par le médecin. Il  suffit simplement de cocher une case différente sur l’ordonnance pour que le trajet soit mieux remboursé. Le couple aurait ainsi falsifié 770 courses sur un total de 2 500 sur la seule année 2014. L’homme aurait avoué en garde à vue avoir falsifié 30% des bons de transport. En tout, sa femme et lui auraient escroqué près d’un million d’euros à la Sécurité Sociale, au RSI et la Mutualité Agricole.

Le couple n’en était pas à son premier coup d’essai. Des factures truquées avaient déjà été découvertes au sein d’une des deux sociétés d’ambulances. Elle avait d’ailleurs fait l’objet d’une fermeture administrative.

Des peines de prison ferme

L’homme et la femme comparaissaient au mois de mai dernier devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. La juridiction a rendu sa décision ce lundi. Ils ont tous les deux été reconnus coupables d’escroquerie aux organismes sociaux. L’homme a été condamné à 18 mois de prison dont un an avec sursis. 12 mois de prison dont 9 avec sursis ont été prononcés contre sa femme. Tous les eux ont été condamnés à 67 500 euros d’amende et ne pourront plus exercer leur profession pendant trois ans.

Les organismes sociaux n’ont pas encore réussi à calculer le montant exacte du préjudice. Une nouvelle audience est fixée au 9 octobre prochain. Les débats tourneront, cette fois, autour de la somme que le couple devra rembourser à ces organismes victimes d’escroquerie.