Autisme : bientôt une heure silencieuse dans les supermarchés

WIT FM
Les personnes autistes sont en effet souvent hypersensibles à la lumière et au son.
Crédit: Pixabay

8 février 2021 à 6h00 par Guillaume Pivert

La mesure, expérimentée dans plusieurs magasins en France, entrera en vigueur l'an prochain.

L’Assemblée nationale a adopté le 28 janvier dernier la proposition de loi portée par la députée Modem du Cher Nadia Essayan. Un texte qui prévoit d’améliorer l’accès aux supermarchés pour les personnes atteintes de troubles autistiques. A partir de l’année prochaine, une heure par semaine, la musique sera coupée, la lumière tamisée. Même les sons en caisse seront baissés. Les personnes autistes sont en effet souvent hypersensibles à la lumière et au son, comme l’explique Vincent Dennery, président de l’association Agir et Vivre l’autisme.

 

Écouter le podcast

 

Dans les supermarchés, les personnes atteintes de troubles autistiques peuvent vite se sentir mal à l’aise, dérangées, explique Vincent Dennery.

 

Écouter le podcast

 

Le président de l’association Agir et Vivre l’autisme regrette néanmoins que la mesure ne s’applique qu’une heure dans la semaine alors qu’elle pourrait selon lui être bénéfique à un grand nombre de personnes.


Écouter le podcast

 

Pendant les dix-huit prochains mois, une concertation va être menée avec les associations, des parlementaires et la grande distribution. Objectif, adopter d’autres mesures en faveur de l’accessibilité aux supermarchés.

Plus d'inclusion dans la société 

Vincent Dennery appelle plus largement à « une sensibilisation à l’autisme, au moins dans les domaines de l’enfance, dans le sport, dans les administrations, pour les professionnels de la santé pour appréhender de façon correcte la relation avec une personne autiste compte tenu de sa particularité ». Vincent Dennery et les associations demandent aussi « une meilleure inclusion en monde ordinaire des personnes autistes – bien sûr à l’école, mais aussi pour l’accès à l’emploi et au logement ».

I