Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bigflo & Oli : Florian dévoile les raisons de son burn-out

19 novembre 2018 à 09h30 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Bigflo & Oli

Florian, l’aîné du duo Bigflo & Oli, a vécu un burn-out. Une période difficile où il a pensé au pire. Il raconte.

Tout réussi à Bigflo et Oli, alias Florian et Olivio Ordonez. Après le succès de l’album La Vraie Vie sorti en 2017, les deux frères toulousains s’apprêtent (déjà) à sortir un nouvel opus intitulé La Vie de Rêve, une suite de leur précédent album avec 15 titres inédits, dont un « featuring légendaire » avec deux de leurs idoles, à savoir Black M et Soprano. Le disque est attendu dans les bacs le 23 novembre prochain. Mais en attendant cette date, les deux rappeurs de 25 ans et 22 ans ne s’arrêtent pas de travailler. Un succès, un travail acharné et un rythme effréné qui peuvent parfois être difficile à gérer et ainsi avoir des conséquences sur leur santé physique et mentale. C’est ce que confie aujourd’hui Florian, l’aîné des deux frères, dans les colonnes du journal Le Parisien. En effet, ce dernier révèle avoir évité le pire… 

« Il y a eu des moments absurdes, des moments où j’ai eu envie de m’enfuir. J’étais tellement dégoûté de louper une soirée entre potes alors que je chantais au Zénith le soir-même », commence-t-il par raconter. Il revient ensuite sur les idées sombres et suicidaires qui lui ont déjà traversé l’esprit : « En début d’année, j’ai fait un burn-out. Il y a un jour où j’ai pété les plombs, mes nerfs ont complètement lâché, j’ai eu envie de me foutre en l’air ». Bigflo et Oli se rendent alors compte d’une chose et prennent une décision : « C’est la première fois que, avec Oli, on s’est dit : ‘’waouh mec, on est vraiment fatigués !’’ (…). À partir de là, on a décidé de faire une pause. J’espère que notre public va comprendre que ce n’est pas un caprice, que l’on est très contents de ces années de folie, mais qu’on a vraiment besoin de revenir à des choses simples ». 

Cependant, Bigflo et Oli ne semblent pas encore bien décidés à prendre une année sabbatique, ou du moins à prendre de nouveau jours de repos. Ils continuent en effet leur tournée. D’ailleurs, ce week-end, ils ont été bloqués par les Gilets Jaunes alors qu’ils étaient attendus au Zénith d’Amnéville. Pour pouvoir arriver à l’heure à leur concert et éviter de décevoir leurs fans, ils ont été contraints de céder au chantage des manifestants : un selfie avec chacun, comme ils nous le racontent dans une vidéo (ci-dessous) publiée sur leurs réseaux sociaux.