Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux 2022 : une nouvelle rue reliera la gare Saint-Jean à la Garonne

20 novembre 2017 à 16h00 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Agence Exit Paysagistes

Ce projet titanesque prévoit aussi l'aménagement des berges en prolongement du parc Saint-Michel

Un nouvel axe pour relier la gare Saint-Jean aux quais de Bordeaux sera créé d’ici 2022. Un projet à 450 millions d’euros qui prévoit une longue rue piétonne de 300 mètres de long et 20 mètres de large, bordée de boutiques. Là aussi, ça va changer. « L’important c’est de connecter la gare à la Garonne, devant le château Descas. Il y aura un remaniement complet de toutes les voies qui montent et descendent du pont Saint-Jean, car aujourd’hui c’est un véritable plat de nouilles qui sert de desserte ! » détaille Claire Gilot de l’agence Exit paysagistes. Elle est en charge du projet qui a été sélectionné pour assurer la continuité des quais.

Comment ?

Les voies qui passent sous le pont seront supprimées, car elles coupent actuellement le parc Saint-Michel. « Le parc sera prolongé. Potentiellement ce sont trois hectares de parc supplémentaires qui pourraient s’ajouter, c’est assez conséquent » estime Claire Gilot qui poursuit, pour donner un ordre de grandeur : « c’est l’équivalent d’un tiers du Jardin Public ».

 Pour qui ?

Le projet doit aussi permettre de rééquilibrer la circulation entre les voitures et les autres modes de transport. « Le fait que nous soyons à proximité de la gare, il y a des infrastructures très très lourdes, entre les rails et les espaces réservés aux voitures, qui ont été largement prioritaires dans l’aménagement de ce secteur depuis les années 60. Aujourd’hui, sans pour autant tout effacer, nous allons essayer de retrouver une place raisonnée pour le déplacement des voitures via cet axe majeur pour rejoindre le centre-ville de Bordeaux » souligne la cofondatrice de l’agence Exit paysagistes…

 De la place pour les voitures oui, mais pas toute la place. C’est le crédo du projet qui veut créer également des espaces pour les piétons « que ce soit ceux qui marchent vite et qui vont travailler ou ceux qui se promènent le week-end ou qui font du tourisme, explique Claire Gilot avant de conclure et bien sûr laisser aussi de la place au vélo »La livraison finale de cet aménagement est prévue pour 2024.