Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux : l’association "on co’gite" vient en aide aux patients victimes du brouillard cognitif

02 mars 2020 à 15h46 Par Laure Deville
Un patient sur deux est victime de ce brouillard cognitif. Photo d'illustration
Crédit photo : pixabay

Le sujet a longtemps été tabou, une association propose enfin des solutions à ces conséquences de la chimiothérapie.

Vous avez l’impression de perdre la tête, d’oublier une conversation sitôt le téléphone raccroché.  C’est l’un des effets secondaires des chimiothérapies, cela s’appelle le brouillard cognitif. Il touche un patient sur deux et est resté longtemps un sujet tabou. 
C’est aujourd’hui terminé. Véronique Géra Muller est docteur en psychologie à l’institut Bergonié à Bordeaux et présidente de l’association « On Co’gite ». L’association créée en avril dernier propose des ateliers pour y remédier. Des ateliers ludiques. « Le but est de remettre le cerveau au travail et de remettre les connections synaptiques ».

C’est une première en France. 

L’association va également  mettre en place une plateforme qui sera accessible à tous les professionnels qui souhaitent mettre en place ces ateliers partout en France. L’association reconnue d’intérêt général a besoin de fonds pour mener à bien ces projets.