Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bordeaux : la femme gravement blessée après avoir agressé un policier est décédée

12 mai 2021 à 06h53 Par Diane Charbonnel
La femme avait poignardé à la cuisse un policier avant d'être touchée à la tête par le tir de riposte d'un second agent de police.
Crédit photo : CCO - Photo d'illustration

La femme de 33 ans, gravement blessée par un tir de riposte après avoir agressé un policier lundi soir à Bordeaux, a succombé à ses blessures mardi 11 mai.

La femme de 33 ans qui avait été touchée par un tir de riposte après avoir agressé un policier à son domicile, lundi soir à Bordeaux, a succombé à ses blessures. Elle est décédée mardi, au CHU de Bordeaux où elle avait été transportée en urgence. La trentenaire se trouvait entre la vie et la mort après avoir été touchée à la tête par le tir de riposte.

Les policiers étaient intervenus au domicile de cette femme, qui souffrait de troubles psychiatriques, après avoir été appelés par son conjoint. La trentenaire était retranchée dans sa salle de bain et était armée de couteaux.

Selon le parquet de Bordeaux, elle aurait crié plusieurs fois « Allah Akbar » et « mécréants » avant de poignarder à la cuisse un policier présent. Un second policier aurait alors fait usage de son arme de service. Des livres et documentations relevant du salafisme auraient également été découverts sur les lieux après les faits.

Le parquet national antiterroriste a été avisé des faits, mais ne s’est pas saisi des faits « à ce stade des investigations », a ajouté le parquet de Bordeaux.

L’enquête ouverte pour « violences aggravées avec arme et sur personne dépositaire de l’autorité publique », confiée à la police judiciaire, se poursuit. L’IGPN, « la police des polices » a également été saisie pour vérifier si le tir du policier était légitime.