Info locale

Bordeaux : le tram C reprendra du service le 28 septembre

17 septembre 2019 à 15h33 Par Florence Jaillet
Le président de Bordeaux Métropole, Patrick Bobet, a annoncé la reprise du trafic ce mardi à l'occasion d'une conférence de presse.
Crédit photo : Wikimediacommons

Une reprise qui devra toutefois être validée par un cabinet de contrôle une fois les essais réalisés. Essais qui seront lancés le lundi 23 septembre.

La date officielle de reprise du trafic sur l'ensemble de la ligne C du tram bordelais a été annoncée ce mardi. Ce sera donc le samedi 28 septembre, juste avant la rencontre de football Girondins-PSG. Annonce cet après-midi en conférence de presse du président de Bordeaux Métropole, Patrick Bobet. 

La ligne était interrompue entre la gare Saint-Jean et la place des Quinconces depuis l’incendie du parking des Salinières, où plus de 300 véhicules étaient stationnés. Le coût de cette fermeture, depuis le mois de mai, est estimé à 2 millions et demi d’euros, notamment à cause des rapatriements de rames depuis Bègles/Villenave, pour permettre les opérations de maintenance. Cette portion était, en effet, coupée du dépôt de la Bastide. Il a fallu procéder à des opérations d’acheminement exceptionnelles sur des remorques gigantesques. Mais aussi en raison des pertes d'exploitation, baisse de fréquentations; notamment des touristes; frais de navettes, chauffeurs, gardiennage, maintenance... Soit une facture de 130 000 euros par semaine. Il a aussi fallu totalement rénover les rails, qui avaient rouillé entre temps sur le tronçon impacté. 80 000 voyageurs empruntent chaque jour la ligne C. 

Un bureau de contrôle validera in fine la remise en service après les essais, s'ils sont concluants. Viendra ensuite le temps de la reconstruction du parking, dans un second temps.

Un incendie qui aura permis en tout cas de tirer certaines leçons, pour éviter qu'un tel sinistre ne se reproduise. Des systèmes d'irrigation d'urgence seront mis en place dans les parkings souterrains de la ville, en cas d'incendie. Ceux de la Bourse et de Jean-Jaurès pourraient en être équipés. Par ailleurs, un nouveau système d'aiguillage sera mis en place, système qui permettra de disposer un terminus à n'importe quel endroit de la ligne, pour un coût de 600 000 euros. 

C'est la seconde fois en France qu'un incendie de parking de cette ampleur se produit. Le précédent est celui de la place Vendôme à Paris.