Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux Métropole : le dispositif de prévention de la prostitution Poppy fête son premier anniversaire

11 mars 2020 à 10h03 Par Florence Jaillet
Les tournées physiques sont effectuées deux fois par semaine, même si la majorité de la prostitution se déroule désormais sur internet.
Crédit photo : Pixabay - Image d'illustration

Le dispositif est en place depuis février 2019. Un lieu d'accueil est ouvert tous les après-midis, dans le centre-ville de Bordeaux, en plus des tournées physiques et virtuelles organisées plusieurs fois par semaine par l'équipe pluridisciplinaire.

On évaluerait à 600 le nombre de personnes qui se prostituent dans la Métropole bordelaise... L'association La Case à Bordeaux gère le dispositif Poppy, spécialisé dans la réduction des risques et des dommages liés à la prostitution, à l'accès aux soins et au droit : déclarations d'impôts, dépôts de plaintes...
Lors de sa première année d'activité, en 2019, près de 2 400 contacts ont été établis avec des personnes en situation de prostitution : femmes, hommes ou transexuels et transgenres; 355 personnes ont été rencontrées, lors des deux tournées hebdomadaires sur les sites de prostitution de la métropole, ou à l'issue d'une prise de contact sur internet ou les réseaux sociaux, les nouveaux lieux de prostitution, aujourd'hui, en plein essor... "Aujourd'hui, la majorité des personnes qui se prostituent le font sur internet", d'où une présence accrue sur la toile. Une présence que souhaiterait d'ailleurs renforcer, à l'avenir, l'association, selon sa directrice, Véronique Latour.
Un lieu d'accueil a été ouvert rue de la Tour de Gassies, dans le quartier Saint-Pierre à Bordeaux. On y trouve, tous les après-midis, un cabinet médical, un bureau pour les travailleurs sociaux ou encore des ordinateurs pour les démarches sociales des bénéficiaires. Poppy prodigue un accompagnement social, médical, infirmier et juridique. L'an dernier, 836 actes médicau ou infirmiers ont été pratiqués; 17 250 préservatifs masculins ont été distribués.