Bordeaux : un palefrenier soupçonné d'avoir gravement blessé des chevaux devant le tribunal

WIT FM
Cinq chevaux avaient été gravement et volontairement blessés.
Crédit: Pixabay

17 mars 2021 à 9h20 par Diane Charbonnel

Un palefrenier de 39 ans comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour avoir gravement et volontairement blessé des chevaux de l'écurie d'Arsac dans laquelle il travaillait en 2015. Le tribunal rendra sa décision dans quelques semaines.

Les faits remontent à 2015. Cinq chevaux avaient été retrouvés gravement et volontairement blessés dans une écurie d’Arsac, dans le Médoc, où ils étaient pensionnaires. Un clou de fer-à-cheval avait été enfoncé dans leurs pieds. Des blessures qui ont eu des conséquences irréversibles sur l’état de ces bêtes qui ont été déclarées définitivement inaptes à la compétition.


Une enquête avait été ouverte et avait d’abord été classée sans suite avant d’être rouverte l’année dernière grâce à de nouveaux éléments. Un palefrenier de 39 ans, qui travaillait à l’époque dans cette écurie, avait alors été interpellé en novembre dernier. Selon Sud Ouest, il aurait reconnu, en garde à vue, avoir volontairement blessé ces chevaux pour se venger des moqueries dont il aurait été victime au sein de l’écurie.


Le trentenaire comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Il aurait, cette fois, nié les faits durant l’audience, et aurait expliqué avoir subi la pression des gendarmes. 18 mois de prison avec sursis et l’interdiction d’exercer une profession en rapport avec les animaux ont été requis à son encontre. Le tribunal rendra sa décision dans les prochaines semaines.