Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Camila Cabello : ses TOC lui font vivre un véritable calvaire !

03 mai 2018 à 11h25 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Camila Cabello

Camila Cabello révèle souffrir de TOC. Des troubles qui lui font vivre un calvaire, surtout dans sa vie d’artiste. Elle nous raconte tout.

Camila Cabello est au top ! La jeune chanteuse a su s’imposer dans l’industrie musicale sans ses anciennes camarades du groupe Fifth Harmony. Avec son tout premier album solo, elle enchaîne les tubes et les collaborations. À chacun des concerts de sa tournée américaine, elle rassemble des milliers de personnes. Entre deux dates, la jolie brune a rencontré nos confrères de la version britannique du magazine féminin Cosmopolitan. Elle fait d’ailleurs la couverture de leur dernier numéro.

 

i'm a cosmo gyal 👧🏻 @cosmopolitanuk 💜

Une publication partagée par camila (@camila_cabello) le

Pour l’occasion, la jolie brune est revenue sur son succès récent, ses belles rencontres artistiques, ses amitiés dans le show-business ou encore ses proches. Mais l’interprète de Havana s’est aussi confiée comme jamais en faisant une révélation très personnelle : elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs du comportement (TOC). Pour Camila Cabello, cela se manifeste par des pensées incontrôlables et très stressantes. 

« Les TOC, c’est bizarre », commence-t-elle à déclarer au magazine. Elle poursuit : « J’en rigole aujourd’hui. Tout le monde a une façon différente de gérer son stress. Et pour moi, s’il m’arrive d’être vraiment stressée en pensant à quelque chose, je commencerai à y penser encore et encore. Peu importe le nombre de fois où j’arrive à trouver une solution, je sens toujours que quelque chose de mauvais va se produire si je ne continue pas à y penser ».

Aujourd’hui consciente de son trouble obsessionnel compulsif, Camila Cabello essaie davantage de se contrôler. Elle peut d’ailleurs compter sur le soutien de ses proches. « Je ne savais pas ce que c’était avant, et quand je l’ai découvert, j’ai appris à prendre du recul. Cela m’a aidée à me sentir mieux. Je me sens nettement plus en contrôle à présent. Maintenant, je me dis : ‘’Ah, ok, c’est juste mon TOC qui se manifeste’’. Je pose une question à ma mère pour la quatrième fois, elle me répond : ‘’C’est le TOC, lâche prise !’’ », explique-t-elle sa nouvelle routine.