Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Contraception : une pilule mensuelle va-t-elle bientôt voir le jour ?

06 décembre 2019 à 15h00 Par A.L.
Une pilule contraceptive mensuelle testée avec succès sur des cochons pourrait bientôt être adapté pour les femmes.
Crédit photo : Pixabay

Nombreuses sont les femmes qui oublient fréquemment de prendre leur pilule chaque jour. Mais bonne nouvelle : des chercheurs américains ont testé avec succès sur des porcs une pilule contraceptive à prendre une fois par mois. Explications.

Concevoir une contraception plus simple, moins contraignante, tel est le crédo de ces chercheurs du Massachussets Institute of Technology (Etats-Unis) qui, travaillant sur un dispositif permettant de prendre le traitement contre le VIH ou le paludisme seulement une fois par mois, ont essayé d'adapter leur découverte scientifique à la pilule contraceptive. Si cette dernière n'a pour l'instant été testée que sur des cochons, elle s'apparente à une capsule en gélatine qui se dissoudrait dans l'estomac de la patiente et relâcherait une structure en polymère (un ensemble de macromolécules) en forme d'étoile à six branches. Résultat ? Cette structure s'accrocherait à l'estomac pendant trois semaines et libérerait des hormones synthétiques pour éviter de tomber enceinte. Au bout de trois à quatre semaines, le dispositif de libération du médicament devenu plus petit passerait alors à travers l'estomac et serait évacué par les voies naturelles, comme le révèlent les résultats de leur recherche dans le Science of Translational Medicine daté du 4 décembre dernier.

Une pilule mensuelle bientôt sur le marché

Financée par la fondation de Bill et Melinda Gates, cette méthode pourrait être testée sur des humains dans quelques années, indique la BBC. "Nous espérons que ce travail, le tout premier exemple de pilule mensuelle ou capsule à notre connaissance, conduira un jour à de nouvelles modalités et options pour la santé des femmes", a déclaré le professeur Robert Langer, sur le site du MIT. Interrogé sur les effets de cette pilule contraceptive sur la santé des femmes, le Dr Giovanni Traverso, de la faculté de médecine de Harvard, a pour sa part déclaré : "Nos études suggèrent qu’il ne devrait y avoir aucun problème de blocage ou de digestion et de passage de nourriture. Nous prenons le principe de sécurité très au sérieux". Cette avancée permettrait ainsi à des millions de femmes de ne plus prendre une pilule quotidienne.