Corinne Guillemot écartée du groupe socialiste girondin

WIT FM
Crédit: Wikimediacommons

18 décembre 2017 à 14h54 par Florence Jaillet

La conseillère départementale PS avait été placée en garde à vue jeudi dans le cadre de l'enquête pour fraude aux prestations sociales dont elle fait l'objet.

Son ex-compagnon et elle auraient perçus indument le RSA et des prestations logement entre le printemps 2016 et l'été dernier. Elle aurait ainsi touché 1100 euros par mois en plus de ses indemnités d'élue en charge notamment de la commission culture et de la présidence de l'Adil, l'Agence départementale d'information sur le logement.

Corinne Guillemot affirme que son compagnon aurait fait les démarches à son insu. Pourtant, les prestations étaient versées sur son compte à elle.

Le PS, réuni ce matin en séance plénière, a donc décidé de lui permettre de pouvoir préparer sa défense en la déchargeant de ses activités. Elle bénéficie de la présomption d'innocence.

I