Covid : des autotests en grande surface dès ce week-end

WIT FM
L'autotest pourrait être vendu par boîte de 20 au prix de 40 euros, soit deux euros l'autotest, selo
Crédit: Capture écran Twitter @CarrefourFrance

18 mars 2021 à 10h00 par Iris Mazzacurati

La Haute autorité de Santé a donné son feu vert. Les autotests sur prélèvement nasal pour dépister une infection par le Covid-19 peuvent être accessibles au grand public. Certains groupes de distribution les annonce dans leur rayon, dès samedi.

1 million d’autotests commandés pour le moment chez Carrefour. Et Leclerc et Système U comptent bien lui emboîter le pas, très probablement encore suivis par d’autres.



Vendus par boîte de 20 au prix de 40 euros, soit deux euros l'autotest, selon BFM TV, ce test est recommandé pour des personnes sans symptômes de plus de 15 ans.

Le prélèvement nasal est moins profond (3-4 cm) et moins désagréable que le prélèvement nasopharyngé pour les tests RT-PCR classique.

Le résultat, qui se visualise comme pour un test de grossesse, intervient en "20 à 30 minutes", indique la Pr Dominique Le Guludec, présidente de la Haute autorité sanitaire.

Ces autotests antigéniques peuvent être utilisés notamment dans le cadre d'une utilisation restreinte à la sphère privée (par exemple, avant une rencontre avec des proches…). Il "devra idéalement être réalisé le jour même ou à défaut la veille de la rencontre".

Un risque : le faux négatif

Si le test est positif, filez confirmer le diagnostic avec un test RT-PCR en laboratoire, permettant également de caractériser le variant en présence.

Mais attention, mal effectué... ou à cause d’une charge virale faible et donc non décelable, l’autotest peut annoncer un faux négatif.

En cas de doute, tournez-vous vers les tests PCR en laboratoires et, quoi qu’il arrive, continuez d’appliquer les gestes barrières.





(Avec AFP)

I