Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Covid : quel nouveau tour de vis annoncé par Emmanuel Macron ce soir ?

14 octobre 2020 à 10h09 Par Iris Mazzacurati
Le président de la République lors de l'interview télévisée sur TF1 et France 2, le 14 juillet.
Crédit photo : Capture écran Youtube/France 24

Le président de la République s’adressera aux Français, ce soir à 19h55. Quelle nouvelles mesures contraignantes, entre couvre-feux, télétravail et régulation des transports publics, va-t-il annoncer ?

"L'heure est grave", va expliquer Emmanuel Macron aux Français, ce soir, au cours de 45 minutes d'interview. Depuis plusieurs jours, l'exécutif ne cesse de distiller publiquement comme en privé des messages alarmistes sur le regain de l'épidémie de coronavirus qui menacerait de submerger le système de santé, notamment à Paris où la situation est jugée "dramatique", selon plusieurs sources.

Les derniers chiffres montrent encore une augmentation globale du nombre de personnes en réanimation (1 633 pour une capacité actuelle nationale d'environ 5 000 lits) et 84 décès en 24 heures, avec un bilan global de près de 33 000 morts en sept mois.

Mais dans la panoplie de restrictions à sa disposition, qui peuvent aller jusqu'à un couvre-feu total à partir de 20h ou 21h dans les zones les plus frappées par le virus, lesquelles Emmanuel Macron retiendra-t-il ?

"Toutes les options sont sur la table", répond son entourage, en soulignant à quel point "l'heure est grave". A priori, tout reconfinement national ou local, apparenté à l'arme ultime, semble toutefois écarté, et les dispositions actuellement en vigueur pour les écoles, collèges et lycées devraient être prolongées, selon le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Mais M. Macron pourrait aussi frapper fort, en naviguant sur l'étroite ligne de crête entre impératifs sanitaires, économiques et sociaux. En appliquant des mesures "bien plus longues" que pour 15 jours.

"La différence du nombre de morts se chiffre par dizaine de milliers selon les choix qui seront faits. Y compris l'horaire d'un couvre-feu compte : une heure change la donne", souligne l'entourage du chef de l'Etat.

Le curseur pourrait aussi bouger sur le recours au télétravail, la régulation des transports ou encore l'ouverture de lieux publics le soir.

Le président sera aussi attendu sur le terrain de l’emploi. "Les Français ont autant peur pour leur santé que pour leur emploi. Il faut parler des deux", relève un proche du président, qui pointe aussi le besoin de visibilité, "à moyen et long terme", c'est-à-dire sur "6 à 8 semaines", de la population.

"Le gros problème, c'est que les lieux de diffusion du virus sont d'abord des lieux privés" où se rassemblent notamment les jeunes qui diffusent le plus le virus, et sur lesquels l'exécutif n'a que très peu de prise juridique.

Après un Conseil de défense sanitaire, un déjeuner avec son Premier ministre, Jean Castex et une réunion, hier soir, avec une dizaine de ministres, la décision finale reste entre les mains de M. Macron qui, comme le souligne l'un de ses proches, "jusqu'au bout adaptera son discours et prendra la température".

(Avec AFP)