Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Effondrement d’immeubles à Bordeaux : un audit réalisé pour recenser les immeubles à risque

22 juin 2021 à 08h27 Par Diane Charbonnel
Trois personnes ont été blessées dans l'effondrement de deux immeubles rue de la Rouselle à Bordeaux, dans la nuit de dimanche à lundi.
Crédit photo : Thibaud MORITZ / AFP

La mairie a annoncé ce lundi 21 juin, qu’un audit allait être réalisé pour identifier les immeubles anciens à risque à Bordeaux après l’effondrement de deux immeubles dans la nuit de dimanche à lundi, rue de la Rouselle.

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a annoncé lundi soir qu’un audit allait être réalisé dans les immeubles anciens de Bordeaux pour y détecter d'éventuels signes de vétusté et recenser les bâtiments à risque.

Cet audit sera d’abord réalisé dans le centre historique de la ville.

Cette annonce fait suite à l’effondrement de deux immeubles, rue de la Rousselle, près de la porte de Bourgogne, dans la nuit de dimanche à lundi. Trois personnes ont été blessées, dont une grièvement.

Des experts se sont rendus sur place. Selon l’AFP, ils ont expliqué « redouter un effet-domino ».  Dix immeubles voisins de ceux qui se sont effondrés dans la nuit ont été évacués par mesure de précaution. Une centaine de personnes ont été relogées par de la famille, des amis ou par la mairie.

Des travaux de consolidation doivent commencer ce mardi sur les immeubles les plus à risque. La rue de la Rouselle devrait rester bloquée une dizaine de jours.

Les causes de ce sinistre restent encore inconnues. La mairie a confirmé lundi soir qu’aucun des immeubles effondrés ne faisait l’objet d’arrêtés de péril.

Toujours selon l’AFP, les violents orages de ces derniers jours pourraient avoir fragilisé les bâtiments.  

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a également rappelé lundi soir que la mairie mettait en place un "permis de louer". Les propriétaires d’immeubles anciens de certains quartiers ans auront l’obligation de solliciter la maire qui s’assurera du respect de la sécurité dans ces bâtiments.