Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Faut-il encore craindre des feux de forêts en Gironde cette année ?

08 septembre 2017 à 14h33 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Sdis33

On a posé la question à Bruno Lafon, le président régional de la Défense des forêts contre l'incendie.

610 départs de feu, c'est le bilan de la saison sur le département de la gironde, des landes et du Lot-et-Garonne. Au total 3515 hectares ont brûlé dont 2875 au cours de deux gros incendies. "Celui du camp militaire de Captieux où 1800 hectares sont partis en fumée début juillet. Précédemment, en avril, à Cissac, 1075 hectares d'une forêt de production de pins maritimes avaient brulés" détaille Bruno Lafon, le président régional de la Défense des forêts contre l'incendie.

L'automne arrive tranquillement et les températures baissent, mais il faut rester vigilant rappelle Bruno Lafon, car les risques ne dépendent pas que de la saison. "L'été a été clément, mais il ne faut pas crier victoire, car la saison n'est pas finie. Nous avons connu un début de saison très difficile avec un printemps particulièrement compliqué. Parfois nous avons des difficultés pour arriver à la période hivernale." C'est l'addition de plusieurs conditions qui rendent les risques d'incendies plus élevés explique le président régional de la Défense des forêts contre l'incendie : "Nos craintes s'accentuent, quand la température est élevée, ou que l'humidité est faible et que les vents sont élevés. Lorsque vous avez une force de vent considérable, ça assèche un peu plus le territoire et les risques sont décuplés" détaille-t-il avant de poursuivre, "tant que ces facteurs ne sont pas au minimum, nous avons toujours des craintes."

Pour éviter que les départs de feu ne dégénèrent, les pompiers sont sur le qui vive. Mais l'aménagement des forêts et des routes qui les bordent compte aussi beaucoup dans la prévention souligne Bruno Lafon. "Ce n'est pas la peine d'avoir de bons camions de pompiers s'il n'y a pas de piste pour accéder à l'incendie, ou de l'eau pour l'éteindre. Donc nous aménageons des points d'eau, des passages à guets etc. Pour permettre l'évacuation de l'eau surtout au printemps." Il faut aussi s'adapter au terrain. "c'est un paradoxe il peut y avoir de l'eau sur les terrains, les terrains sont boueux, mais le feu peu courir dessus au milieu de la forêt. Tout ça c'est dû à la région du massif des Landes de Gascogne."

Parmi les solutions pour lutter contre les incendies de forêt, il y a aussi le débroussaillement, l'entretien au bord des routes, car c'est de là que partent bien souvent les départs de feu à cause d'un mégot mal ou non éteint, jeté par la fenêtre. Prudence donc si vous vous baladez en forêt ou si vous roulez à côté d'une forêt. "Il n'y a aucune forêt qui s'enflamme toute seule" souffle Bruno Lafon. "A chacun de prendre ses responsabilités" martèle -t-il. Prudence aussi si vous allumez un barbecue, même si vous êtes dans votre jardin. "Des actes citoyens qui peuvent faire beaucoup".