Info locale

Ford Blanquefort : ce 1er août devait marquer la fin de l'activité de l'usine

01 août 2019 à 09h13 Par Florence Jaillet
Les salariés ont finalement quitté leurs postes plus tôt que prévu, la semaine dernière. Ils en ont été prévenus à la dernière minute par leurs supérieurs, à l'embauche, à 6 heures du matin.

Ce jeudi 1er août devait être la première journée sans activité des salariés de Ford Blanquefort. Ils ont finalement dit adieu à l’usine plus tôt que prévu, la semaine dernière. Ils ne reviendront pas avant le jour de leur licenciement, le 1er octobre.

Une date qui est l'occasion, pour le syndicat CGT, de rappeler l’attitude inacceptable de Ford, jusqu’au bout. « Même à 2 mois d’une issue qui apparaît inévitable, dit-il, nous ne désespérons pas, nous nous accrochons, nous nous acharnons ». 

Une nouvelle mobilisation est programmée mardi prochain devant le Palais de justice de Bordeaux. Le syndicat a en effet fait appel de la décision du TGI, qui s’était déclaré incompétent pour juger des causes réelles et sérieuses de ces licenciements. D’autres mobilisations seront organisées dès la rentrée.

Par ailleurs, la CGT a envoyé hier un courrier au ministère de l’Economie pour déplorer son manque de soutien et d’intervention.