Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

François Hollande lauréat du prix de l’humour politique !

29 novembre 2017 à 16h40 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Wikimedia Commons

François Hollande a reçu hier, le grand prix de l’humour politique.

« Aujourd’hui, je suis à deux doigts d’être aimé » avait lancé le chef de l’État durant son quinquennat. C’est pour cette petite phrase et bien d’autres qu’il a été décoré du prix de l’humour politique 2017 !

L’ancien président de la République est venu recevoir son prix, en personne, à Issy-les-Moulineaux. Lors de son discours, François Hollande s’est défendu d’utiliser beaucoup l’humour rapporte le journal Le Monde, ce qui lui avait été reproché à plusieurs reprises durant son mandat. « L’humour fait partie de ce qui nous permet d’être à hauteur d’homme ou de femme, c’est-à-dire d’être capable de résister et de combattre l’adversité. Les fanatiques n’ont pas d’humour » a-t-il déclaré.

L’ex Chef de l’ État a achevé son discours sur un ton plus léger, « J'ai bien compris que c'était l'ensemble de mon oeuvre qui était salué, je parle de ce domaine-là. Mais je vais vous faire ici une révélation : mon oeuvre n'est pas achevée, du moins sur ce plan-là.»

Parmi les phrases qui ont valu à François Hollande de recevoir ce prix de l’humour politique, en voici quelques unes : « Heureusement que "le Canard enchaîné" est un hebdomadaire et pas un quotidien, sinon imaginez où on en serait avec Fillon !» ou bien « Toutes les décisions que je prends, je les prends seul avec moi-même, dans un dialogue singulier. »  

Le reste du palmarès 2017 se répartit ainsi :

- Le Prix de la récidive décerné à Jean-François Copé pour cette phrase : "Incroyable, j'ai un bon sondage ! Une erreur ?"

- Le Prix du meilleur jeu de mots est allé à Yannick Jadot qui avait dit "C'était Toutânmacron !"

  Le Prix spécial du jury a été attribué àNicolas Hulot : "J'ai refusé d'être candidat car j'avais peur d'être au second tour" et à Brigitte Macron : "Le seul défaut d'Emmanuel, c'est d'être plus jeune que moi".

- Le prix de l'encouragement va à Philippe Poutou : "Hollande est satisfait de son bilan ; c'est pour cela qu'il le dépose"

- Enfin, le Prix des internautes a été décerné à Jean-Yves Le Drian : "Je suis une tombe, et quand on est une tombe, on l'est à vie" et Jean-Christophe Lagarde : "La moitié de nos électeurs sont passés chez Macron et je crois que l'autre est déjà en marche."