Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Gironde : un boa de 12 kilos en liberté devant chez eux

23 juin 2017 à 14h03 Par Rédaction

Un couple de Girondins a découvert il y a quelques jours un Boa de deux mètres devant sa porte. Le reptile a pu être capturé. Le couple s'en sort avec une grosse frayeur.

Imaginez découvrir un serpent juste devant votre porte d’entrée. C’est ce qui est arrivé à un couple de Girondins. Ces deux habitants de Léogeats, dans le sud du département, rentraient d’un repas de famille dimanche soir lorsqu’ils ont aperçu un attroupement près de chez eux. En s’approchant, ils ont compris que les pompiers et l’adjoint au maire de la commune étaient juste devant leur entrée. Selon nos confrères de Sud-Ouest, un boa s’était réfugié sur une étagère sur le pas de leur porte.

Le reptile était loin d’être petit. Deux mètres de long pour 12 kilos. De quoi faire hurler les ophiophobiques, les phobiques des serpents. Il a finalement pu être capturé et ramené à sa propriétaire. Le Boa s’était échappé quatre jours plus tôt d’une maison située à 800 mètres de celle du couple. La propriétaire avait averti la mairie comme le veut la procédure. Tout est donc rentré dans l’ordre. Il n’y a pas eu de blessé. Le couple s’en sort quand même avec une grosse frayeur.

Une histoire similaire en Dordogne

En Dordogne, les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage sont eux à la recherche d’un autre reptile : un python royal. Le problème c’est que l’animal n’a pas disparu depuis quatre jours, mais depuis trois mois. Il aurait pris ses quartiers dans un immeuble de Bergerac. Son propriétaire l’aurait abandonné lors d’un déménagement sans avertir personne. C’est un autre locataire qui est tombé nez à nez avec l’animal alors qu’il allait aux toilettes. Il a prévenu les pompiers... Trop tard. L’animal s’était réfugié dans des combles inaccessibles. Tous les trous qui se trouvent dans l’immeuble ont été bouchés. Le reptile ne peut maintenant plus sortir que par les WC où il a été aperçu pour la dernière fois. Un piège a été déposé. Si pour l’instant ça n’a rien donné, les recherches se poursuivent. L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage rappelle que l’animal n’est absolument pas dangereux.