Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Gironde : verbaliser les automobilistes grâce au drone

08 juin 2017 à 21h31 Par Rédaction

On connaissait les radars embarqués, les radars autonomes, la police va maintenant utiliser des drones pour repérer les conducteurs au comportement dangereux. Explications.

« Souriez vous êtes filmés »... de haut. Après les radars embarqués, qui permettent de flasher les automobilistes en roulant, les radars autonomes qui sont déplacés tous les premiers mercredis du mois sur la rocade bordelaise, les policiers et la CRS autoroutière Aquitaine vont maintenant utiliser des drones. Les premiers tests ont eu lieu la veille du week-end de la Pentecôte en Gironde. Après une portion de l’A63, le drone de la mission sécurité routière de la préfecture va pouvoir être utilisé sur l’A10 et l’A62. L’objectif est d’identifier et verbaliser les conducteurs au comportement dangereux. Des automobilistes, des motards et des chauffeurs de poids lourds qui ne respecteraient pas les distances de sécurité notamment.

Moins bruyant et moins cher

Le projet était dans les cartons depuis quelques mois. La mesure avait d'ailleurs été promise par le gouvernement Valls. Les CRS utilisaient déjà un petit avion et un hélicoptère pour surveiller les conducteurs depuis le ciel. Mais l’utilisation du drone présente plusieurs avantages pour les forces de l’ordre. Il est beaucoup moins bruyant et permet de réaliser des opérations de surveillance des routes en toute discrétion. Il est aussi beaucoup moins onéreux. Une heure d’hélicoptère couterait 1 500 euros, le prix d’un drone selon nos confrères de Sud Ouest.

Equipé d’une puissante caméra, le drone survole la route à une quarantaine de mètres de hauteur tandis que des policiers à moto sont prêts à intercepter les chauffards. Les images de la caméra sont retranscrite sur un écran au sol et enregistrées.

Les conducteurs qui ne respecteraient pas les distances de sécurité risquent 90 euros d’amende et le retrait de trois points sur leur permis de conduire.

Pour rappel les distances de sécurité à respecter sur l’autoroute sont de 90 mètres pour les voitures, l’équivalent de deux grands traits, et d’au moins 50 mètres pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes.