Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

La Cité du Vin souffle sa première bougie

01 juin 2017 à 13h56 Par Diane Charbonnel

C'était il y a un an jour pour jour. La cité du vin ouvrait ses portes à Bordeaux. Retour sur ce lieu aujourd'hui incontournable.

L’idée avait germé pendant une vingtaine d’années. Finalement, le projet n’a pris forme qu’en 2008, pendant la campagne des élections municipales. Alain Juppé est réélu maire de Bordeaux et créé l’association de préfiguration du Centre Culturel et Touristique du Vin, la future Cité du Vin. Tout va s’enchaîner assez rapidement. En 2010, un appel d’offre est lancé auprès des architectes. Le cabinet parisien X-TU et l’agence anglaise Casson Mann Limited sont choisis. Les plans peuvent être dessinés. La première pierre est posée le 19 juin 2013. Trois ans de travaux plus tard, c'est l'inauguration, le 31 mai 2016, en présence du président de la République François Hollande. La Cité du Vin ouvre ses portes pour la première fois au public le lendemain, le 1er juin 2016. Elle aura coûté 83 millions d’euros.

Les visiteurs au rendez-vous

Un an après l’ouverture, l’heure est maintenant au bilan. Et il est plutôt satisfaisant. Ce n’était pas forcément gagné d’avance. Il faut dire que le concept est assez inédit dans le sens où il mêle vins du monde entier et culture, et non pas uniquement vins de bordeaux.

L’objectif était d’atteindre entre 400 000 et 450 000 visiteurs en un an. La barre des 400 000 visites a été dépassée. Plutôt de bon augure pour la suite. La Cité du Vin est devenue le site payant le plus visité de la ville. Comptez 20 euros l’entrée. Parmi les visiteurs, beaucoup sont étrangers. 150 nationalités différentes ont défilé dans les allées du musée, principalement des Américains, des Anglais et des Suisses.

Se renouveler

L’objectif maintenant est de pérenniser la fréquentation. Il faudra que la Cité du Vin donne envie de revenir à ses visiteurs avec des nouveautés notamment sur l’exposition permanente. Pour ça il faudra investir. En attendant, l’exposition temporaire Bistrot ! De Baudelaire à Picasso va encore se poursuivre jusqu’au 21 juin. Suivra une exposition sur la Géorgie. Le reste de la programmation sera dévoilé la semaine prochaine.