Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La grippe de retour en Nouvelle-Aquitaine

21 décembre 2017 à 10h12 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : pixabay

La grippe est de retour en France et la région n’est pas épargnée. La Nouvelle-Aquitaine fait partie des huit régions touchées par l’épidémie.

Après l’Ile-de-France la semaine dernière, la grippe fait son grand retour dans sept autres régions, dont la Nouvelle-Aquitaine, selon le réseau Santé Publique France. En région parisienne, 3 124 passages aux urgences pour des symptômes grippaux ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie. Une épidémie assez virulente. Les entreprises s’organisent pour gérer les arrêts maladie de leurs salariés tandis que, dans les établissements scolaires, des professeurs doivent remplacer leurs collègues qui sont tombés malades.

Entre le remboursement des consultations et des médicaments et les indemnités liées aux arrêts maladie, la grippe a coûté près de 123 millions d’euros à l’Assurance Maladie l’année dernière.

Pour éviter la contamination, certains ont décidé de se faire vacciner. Depuis cette année en Nouvelle-Aquitaine, les pharmaciens sont d’ailleurs habilités à vacciner les patients contre la grippe dans leur officine. L’expérimentation va durer trois ans mais le premier bilan est déjà positif. 50 000 patients ont décidé de se faire vacciner par leur pharmacien, « et il n’est pas trop tard pour le faire » assure Pierre Béguerie, président de l’ordre des pharmaciens d’Aquitaine. « Il faut un délai de dix à quinze jours pour obtenir une bonne protection après l’injection du vaccin mais l’épidémie n’est malgré tout pas fulgurante dans notre région. »

Pour se faire vacciner, pas besoin de rendez-vous. Une condition ; le patient doit déjà avoir été vacciné contre la grippe.