Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Landes : elle cachait le corps de sa mère pour percevoir sa retraite

31 mai 2017 à 13h37 Par Rédaction

Une femme de 55 ans a été placée en garde à vue ce mardi dans les Landes. Elle cachait le corps de sa mère depuis au moins sept ans pour continuer à percevoir la retraite de celle-ci.

Depuis mardi, une femme de 55 ans est placée en garde à vue, soupçonnée d’avoir garder pendant au moins sept ans le cadavre de sa mère, chez elle. L’enquête dure depuis plusieurs années. Les premières investigations ont commencé quand la quinquagénaire originaire du sud-est de la France est venue s’installer dans le Gers. Pour louer un logement, elle a utilisé le permis de conduire de sa mère en remplaçant la photo d’identité par la sienne. Elle n’avait apparemment pas pensé que la date de naissance indiquée sur le permis pouvait faire tiquer le propriétaire du logement. Et pourtant ça a bien été le cas. C’est lui qui a alerté la justice. Il faut dire que sa mère avait 35 ans de plus qu’elle.

Le corps caché au fond du jardin

Son petit manège lui a ainsi permis de toucher la retraite de sa mère, soit près de 2 000 euros par mois pendant plusieurs années. Après le Gers, la quinquagénaire est venue s’installer dans les Landes. Elle avait déménagé en juillet dernier dans un petit village, dans une petite maison entourée d’un jardin. C’est d’ailleurs dans le jardin qu’elle cachait le corps de sa mère, dans un congélateur non branché. Ce sont les gendarmes qui l’ont découvert lors d’une perquisition mardi. La quinquagénaire a tout de suite reconnu les faits. Selon ses premières révélations, la mort de sa mère serait d’origine naturelle.

Une autopsie pratiquée ce mercredi

L’enquête va encore se poursuivre. Une autopsie du corps de la mère devrait être pratiquée ce mercredi pour confirmer les dires de sa fille. Est elle vraiment décédée depuis sept ans et surtout de mort naturelle ? Si la mort s’avérait violente, la quinquagénaire pourrait être poursuivie pour recel de cadavre voir homicide. Mais l’examen médico légal s'avère difficile. Le corps a été très dégradé. Il aurait été déménagé au moins deux fois.