Le forcené de Dordogne hospitalisé au CHU de Bordeaux : pas d'audition « dans l'immédiat »

WIT FM
Les investigations se poursuivent sur le terrain.
Crédit: CC0 - photo d'illustration

2 juin 2021 à 7h16 par Diane Charbonnel

L'ancien militaire qui s'était retranché, armé, dimanche 30 mai, dans une forêt de Dordogne et qui a été gravement blessé lors de son interpellation, n'a pas encore pu être auditionné. Il est actuellement hospitalisé au CHU de Bordeaux.

Le parquet de Périgueux a indiqué mardi 1er juin, que l’ancien militaire retranché dimanche dans une forêt du Lardin-Saint-Lazare en Dordogne, n’a toujours pas pu être entendu en raison de son état de santé.

L’homme de 29 ans a été gravement blessé à la gorge lors de son interpellation après un échange de tirs avec le GIGN. Selon l’AFP, il a été évacué au CHU de Bordeaux où il est actuellement hospitalisé et a été placé dans le coma.

"La procédure judiciaire" qui supposerait son placement en garde à vue et une éventuelle mise en examen est pour l’instant suspendue.

En attendant, les investigations se poursuivent sur le terrain. Les enquêteurs cherchent à comprendre comment cet ancien militaire en est venu à commettre de tels faits de violence.

L’homme, lourdement armé, s’était retranché dans cette forêt de Dordogne dimanche matin, après avoir agressé le nouveau petit ami de son ex compagne et avoir tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes. Il avait refusé de se rendre malgré les tentatives de négociation du GIGN et aurait expliqué vouloir mourir les armes à la main. Sa cavale aura duré 36 heures.