Les personnels de l’hôpital Charles Perrens de Bordeaux disent non à la violence

WIT FM
Crédit: SUD Solidaires

21 décembre 2017 à 16h00 par Florence Jaillet

En trois jours, trois soignants ont été agressés dans leurs unités, dénonce le syndicat SUD.

Une recrudescence de passages à l’acte violents est préoccupante. Le syndicat explique cette situation par des effectifs insuffisants et une dégradation des conditions de travail qui ne permettent plus d’assurer la sécurité de tous, patients et soignants. En moyenne, ils sont trois pour s’occuper de 20 à 25 patients.

Le syndicat dénonce les dommages collatéraux causés par la politique de la Direction, dans un communiqué. Les mobilisations pourraient se multiplier ces prochains jours.

I